Martine Feipel et Jean Bechameil

|

A hundred hours from home
9. 9. 2016 > 22.10. 2016

La galerie Valérie Bach est heureuse de présenter la deuxième exposition personnelle de Martine Feipel & Jean Bechameil à Bruxelles.

En 2014, le couple d’artistes franco-luxembourgeois avait présenté à la galerie une installation intitulée « Un Monde parfait » portant sur l’architecture moderniste et « utopiste » des années 50-70 et plus spécialement sur les habitations sociales de cette époque ; les Grands Ensembles. Les moulages monumentaux en résine d’édifices emblématiques ainsi que la série de dessins « Derniers souffles » réflétaient la fin d’une utopie. Dans cette nouvelle exposition intitulée « A Hundred Hours from Home », les artistes s’éloignent de l’architecture pour s’intéresser aux objets de notre quotidien mais leur propos reste identique. Ils donnent à voir les vestiges romantiques d’une modernité qui a échoué. Ils nous parlent du déclin incontournable de toute chose.

La pièce centrale de l’exposition « At dawn », en polyester et fibre de verre, consiste en un empilement d’objets cassés : une voiture, un poste de télévision et un transistor représentant une société en déclin.  Une certaine nostalgie se dégage de leur travail comme en témoigne également  l’œuvre « Moonlight solitude », accumulation de matériels audiovisuels (téléviseurs, enceintes, transistor, amplificateurs), compagnons fidèles de découvertes musicales et télévisées, symbole de la société de loisirs, qui ont largement contribué à la démocratisation des biens culturels. 

Martine Feipel & Jean Bechameil nous transportent dans un univers à la fois obsolète et rétro-futuriste et parviennent à sublimer cette civilisation et son idéologie vacillante.

 

 

ESPACE SOUS VERRIERE

SELECTED WORKS

EXHIBITION VIEWS