Lucy + Jorge Orta

L'œuvre collaborative de Lucy + Jorge Orta explore les sujets sociaux et écologiques pour réaliser des œuvres dans divers supports : le dessin, la sculpture, la couture, la peinture, la sérigraphie, la photographie et la vidéo, et les interventions éphémères et les performances.

Les séries les plus emblématiques sont : Refuge Wear et Body Architecture, sur les habitats portatifs minimums à mi-chemin entre architecture et habillement ; HortiRecycling, sur la chaîne alimentaire dans des contextes globaux et locaux ; 70 x 7 The Meal, qui prend comme thème le rituel ancestral du dîner et son rôle social dans les réseaux communautaires ; Nexus Architecture, qui imagine des modes opératoires alternatifs pour établir du lien social ; The Gift, une métaphore du cœur et des éthiques biomédicales concernant le don d’organes ; Ortawater et Clouds, dont les œuvres portent sur la pénurie d’eau, une ressource naturelle vitale souvent surconsommée, et les problèmes découlant de la pollution et de sa privatisation; Antartica, qui porte sur les droits de l’homme internationaux et une plus libre circulation ; et Amazonia, sur la valeur de l’environnement naturel dans nos vies quotidiennes et sur la survie de la planète.

Les œuvres des Orta ont été l’objet de nombreuses expositions monographiques, comprenant : The Curve, Barbican Art Gallery, Londres (2005) ; Fondazione Bevilacqua La Masa, Venise (2005) ; Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam (2006); Biennial of the End of the World, Ushuaia, Péninsule Antarctique (2007); Hangar Bicocca spazio d’arte, Milan (2008) ; Natural History Museum, Londres (2010); MAXXI National Museum of XXI Century Arts, Rome (2012); Yorkshire Sculpture Park (2013) et le Parc de la Villette, Paris (2014) et en ce moment à la Ben Maltz Gallery, musée de Los Angeles.

En 2007, les artistes reçoivent le Green Leaf Award  offert par le Programme Environnemental des Nations Unies en partenariat avec le Natural World Museum, au Nobel Peace Center d’Oslo, en Norvège, pour leur excellence artistique et leur message environnemental. En 2013, Lucy + Jorge Orta ont reçu la commission inaugurale de Terrace Wires, de l’art public et monumental pour la gare St Pancras International de Londres, pour laquelle ils créent et exposent l’œuvre Meteoros.

Les œuvres des Orta se trouvent dans des collections publiques en France et à l’étranger, ainsi que des collections privées. De nombreux ouvrages monographiques ont déjà été publiés sur leurs œuvres : USA, Princeton Architectural Press ; Londres, Phaidon contemporary artist collection ; Italie, Electa Mondadori.

En parallèle de leur pratique, Lucy + Jorge Orta ont fondé Les Moulins, un centre de recherche artistique pour revaloriser le patrimoine industriel à travers l’art contemporain (Assocation loi 1901). Ce site exceptionnel se situe près de Paris, à Marne-la-Vallée, dans la vallée du Grand Morin sur une étendue de huit kilomètres, comprenant quatre usines historiques : les anciens moulins du Papeteries de Paris, Le Moulin de Boissy et le Moulin Sainte-Marie ; La Laiterie et le Moulin de la Vacherie. Des ateliers et des résidences d’artistes sont en cours de réhabilitation, ainsi qu’un parc de sculptures, pour promouvoir la production et la dissémination d’œuvres expérimentales in-situ.

Lucy + Jorge Orta exposent pour la première exposition monographique à la Galerie Valérie Bach, Bruxelles, du 6 Novembre au 20 Décembre 2014.

Suite à leur grande exposition estivale FOOD / WATER / LIFE au Parc de la Villette à Paris (du 21 mai au 21 septembre 2014), la Galerie Valérie Bach présente un ensemble d'œuvres couvrant les carrières respectives des deux artistes de 1980 à 2014. Les travaux présentés dans l'exposition font appel aux thèmes de l'écologie et de la durabilité sociale. Ils comprennent des vitrines en verre coloré et en aluminium coulé ainsi que des œuvres murales de la série Food - Epicerie et Milk -, des sculptures en résine de la série Clouds, ainsi que deux sculptures en bronze polychrome de leur nouveau corps de travail Spirits.

Des œuvres issues de l'archive des artistes Rosario 1972–1984, inexposées jusqu'alors, font également partie de cette exposition monographique d'ampleur à Bruxelles.

À travers les multiples facettes de leur travail, Lucy + Jorge Orta continuent d'interroger le rôle de l'artiste, cherchant les moyens pour que l'art puisse devenir un acteur de la société et plus précisément un « art catalyseur », capable de se fondre dans le quotidien et d'agir de l'intérieur, de poétiser et d'idéaliser chaque geste de la vie. Pour les Orta, les artistes ne sont pas des observateurs du monde, ils y sont activement engagés, et sont des "opérateurs de la prise de conscience".

SELECTED WORKS