Olga de Amaral

Née à Bogotá, Colombie en 1932, Olga de Amaral étudia le textile à l’Académie des Arts de Michigan aux Etats-Unis. Amaral est une artiste établie dont la technique artistique évolue sans cesse et combine art, design et artisanat. Elle transforme des tissus en sculptures artistiques en y ajoutant peinture, plâtre, métaux précieux et fibres, les rendant difficilement catégorisables. Amaral est une figure phare dans l’Abstraction d’après-guerre latino-américaine. Ses créations «dépourvues de cadre» composées de matériaux non-traditionnels acquièrent chaque année une résonance historique plus importante.

Le travail d’Amaral est conduit par une passion pour la culture Colombienne et une recherche de sa propre identité. À travers son travail, Amaral tissent des liens entre l’architecture, les mathématiques, les paysages et les dichotomies socio-culturelles présents dans sur les territoires colombiens. La compréhension tient un important rôle dans les oeuvres de Amaral. À l’aide d’un système complexe basé sur la technique artisanale, elle trouve des réponses à ses questions personnelles. Ces surfaces dorées de lumière renferment ainsi les secrets de son âme.

Son inspiration de l’art préhispanique et coloniale traduit par l’usage abondant d’or évoque une présence à la fois sensuelle et d’un autre monde. Dans la prologue de son livre Olga de Amaral: El Manto de la Memoria (2000), Edward Lucie-Smith décrit les qualités transcendantes de son art: «une large partie de la production d’Olga est tournée vers l’or, mais il n’y a aucun équivalent dans l’archéologie précolombienne. Pourtant, il semblerait que ces objets devraient exister et qu’Olga a comblé ce vide.»

En 1965, Amaral fonda et dirigea le département textile de l’Universidad de los Andes de Bogotà. En 1973, elle fut récompensée d’une bourse du Guggenheim et en 2005 fut nommée “Artist Visionary” (Artiste Visionaire) par le Museum of Art and Design de New York. En 2008, elle fut désignée comme co-présidente honoraire de l’Initiative au Développement d’Audience Multiculturelle du Metropolitan Museum of Art de New York.

Amaral a exposé dans de nombreuses institutions à travers le monde et ses oeuvres font parties de collections de plus d’une quarantaine de musées tels que le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le Museum of Modern Art et Metropolitan Museum of Art de New York, l’Art Institute de Chicago, le Museum of Modern Art de Kyoto au Japon, le De Young Museum de San Francisco, le Museum Bellerive de Zürich, le Museum of Fine Arts, Houston et le Renwick Gallery of the National Gallery à Washington, D.C.
Elle vit et travaille aujourd’hui à Bogotá, Colombie.

SELECTED WORKS