Marcel Arnould

Marcel Arnould (1928-1974)
Le mouvement et la vitesse


Marcel Arnould est un artiste belge. Autodidacte, Il ne fréquente l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles que quelques mois préférant se former seul. Là-bas il rencontre Renée Demeester, muse et compagne. Il s’essaie dans un premier temps à la peinture et on voit déjà dans ses premières oeuvres, profondément oniriques voire fantastiques, l’importance donnée à la forme et à la matière. Il délaisse rapidement ses tubes de peinture pour le cuivre, le plomb, l’acier ou l’aluminium.
En 1957 il découvre l’oeuvre de Lynn Chadwick et ses sculptures aux lignes acérées qui l’influencent profondément. Par la suite il adopte un style épuré, dépouillé même. Ses créations élancées, virevoltent et interrogent les notions d’espace, de mouvement, de vitesse. Il écrit: « Les vides sont donc pris en charge par les pleins et ils sont définis par un jeu de lignes, de courbes, qui, par leur tracé vif, acéré, attaquent, pourfendent l’espace à des vitesses propres dans toutes les directions ou dans une direction bien établie et étudiée à l’avance. Quelquefois même, initialement voulues, des masses en porte à faux, mécaniquement poussées au maximum, semblent prendre d’assaut toutes les directions de l’espace ».

SELECTED WORKS