Jan Dries

Jan Dries (1925-2014)


Ses créations à la géométrie parfaite invitent à la contemplation méditative.
Le choix du marbre blanc, immaculé et parfaitement poli, participe à cette impression de sérénité absolue qui confère à ces sculptures un caractère pour ainsi dire sacré. L’artiste s’en explique : « Mon oeuvre est une donnée abstraite, car ce dont il s’agit vraiment dans la vie ne saurait se prélever sans plus dans la nature sous les espèces d’une forme disponible qu’il suffirait ensuite d’installer sur un socle. Bien sûr, cela peut être beau mais le plus-être d’une chose, loin de se réduire à sa beauté, touche l’absolu de ce qui est animé. Autrement dit, il s’agit de ce que la beauté véhicule comme teneur spirituelle, cette essence constitutive de la forme et de l’esprit19. » Dries parvient justement à atteindre le périlleux équilibre qui allie l’émotion à la raison. Car si l’oeuvre est le produit d’un long processus mental, elle ne se départit jamais des questions existentielles qui l’animent. Bien au contraire, elles s’incarnent dans la densité de la matière. Chaque sculpture est le reflet d’une interrogation profonde sur la place de l’homme dans le cosmos. Certaines oeuvres sont faites de plusieurs fragments dont les formes concaves et convexes s’épousent et s’attirent. Elles sont l’union d’êtres nés pour se rencontrer. Leur perfection conditionne leur exposition qui sera favorisée dans un environnement minimaliste où la lumière naturelle pourra souligner la sensualité des courbes et jouer du mystère de ses ombres. Bien que nées de l’entendement, elles le dépassent pour rejoindre la sphère de l’indicible.

SELECTED WORKS