Hilde Van Sumere

Hilde Van Sumere (1932-2013)
La sobriété géométrique des formes


La sculptrice est née en Belgique dans la ville de Beersel en 1932 et est l’une des ambassadrice du constructivisme dans son pays. Elle a étudié à l’Académie Royale des Beaux-Arts où elle était l’élève puis l’assistante de Jacques Moeschal. Architecte et sculpteur, ce dernier est probablement le sculpteur « monumentaliste » belge le plus connu internationalement.
À la fin des années 1960 Hilde Van Sumere voyage, en Tchécoslovaquie, puis en Italie à Carrare où elle tombe sous le charme du marbre qui devient son matériau de prédilection: blanc au veinage quasi inexistant il donne à ses sculptures une élégance singulière. Pour autant elle n’hésite pas à utiliser l’acier, le polyester ou le plexiglas. Monumentales ou de tailles plus réduites, les sculptures abstraites de Hilde Van Sumere, sont caractérisées par des formes pleines à la sobriété massive. Elle affectionne les formes géométriques simples qui suscitent des sentiments de quiétude et d’harmonie.
Elle acquiert une renommée internationale et reçoit nombre de récompenses, notamment le Prix de sculpture Koopal, la Médaille de l’état Belge, ou le Prix de sculpture Haïmbecka. Elle expose à Bruxelles, Amsterdam ou Cologne. Ses oeuvres font partie de collections publiques ou privées et embellissent plusieurs sites particuliers : métro de Bruxelles, parc de Pékin, Université de Louvain …
En 1995 elle devient membre de l’Académie Royale Flamande de Belgique pour les sciences et les arts.

SELECTED WORKS